La coopération au développement avec le Burkina Faso

L'objectif global de la coopération suédoise au développement avec le Burkina Faso est de contribuer à créer des conditions visant à améliorer la qualité de vie des populations pauvres.

Depuis 2001, le  Burkina Faso est bénéficiaire de la coopération bilatérale suédoise. La coopération actuelle suit les lignes directrices de la « Stratégie pour la coopération au développement entre la Suède et le Burkina Faso  2004 – 2006 ». Dans le cadre du programme  en vigueur l’intervention de la Suède est orientée vers trois secteurs principaux, visant à atteindre l’objectif global :

Croissance durable ciblée vers la lutte contre la pauvreté

Gouvernance démocratique et développement social

Croissance durable du secteur des ressources naturelles

L’égalité des chances et l’importance des droits égaux des femmes, hommes, jeunes filles et garçons sont des sujets essentiels du dialogue bilatéral, ainsi que l’importance de la démocratie,  la lutte anti-corruption, les droits humains et l’environnement.

Le volume annuel des fonds octroyés à la coopération bilatérale Suède – Burkina Faso se chiffre à 100 millions de SEK pour l’exercice 2016.

La Suède recherche en particulier de s’assurer que les fonds mis à disposition soient conçus comme un complément et agissant interactivement avec l’action du gouvernement burkinabè et d’autres Partenaires Technique et Financiers (PTF)   en vue d’atteindre les résultats visés. L’appui  budgétaire  direct à l’état burkinabè constituait  jusqu’en 2012 quasiment  la moitié du volume total de l’aide accordée par la Suède.

La stratégie du Burkina Faso pour la croissance et le développement durable (SCADD) est axée sur le secteur économique le plus important du pays, à savoir l’agriculture, dont on s’attend à ce qu’une croissance de la productivité s’accompagne d’une réduction de la pauvreté. Par le biais de l’appui budgétaire,  la Suède a fourni un instrument important pour la mise en œuvre de cette stratégie et  pour une performance plus efficace  de l’administration publique,  en vue d’assurer de  meilleures prestations de services aux citoyens.

A part les fonds accordés à la coopération bilatérale, le Burkina Faso reçoit également des appuis dans le domaine de l’action humanitaire et le développement régional.